Parc d'attractions et de loisirs Douai

C'est un concepteur espagnol et un atelier de paysagistes de Tourcoing qui vont créer le futur parc d'attractions et de loisirs de la ville au rivage Gayant. L'ouverture des premières installations est prévue pour l'été 2013.


douai-parcs

Les attractions qui s'installeront au rivage Gayant s'adresseront à tous les publics. PHOTO SAMI BELLOUMI

Jeudi, la commission d'appel d'offres s'est réunie pour déterminer qui sera le concepteur du futur parc d'attractions et de loisirs qui sera créé au rivage Gayant. Le choix de la commission s'est porté sur l'atelier Nervure, de Tourcoing, une agence de paysagistes, et Amusement Logic, un concepteur espagnol de parcs d'attractions.

Ici, pas de concours d'architectes où un jury tranche pour choisir un projet. « La consultation est encadrée par le code des marchés publics, explique Grégory Leplan, directeur général des services de la ville de Douai. Il faut répondre à des critères, on arrive à un classement et on prend le premier. » Dans ces critères, la ville a accordé davantage d'importance à la valeur technique du projet (60 %) qu'au prix (40 %).

La commission a fait son choix donc. Restera ensuite au conseil municipal de délibérer pour donner, ou pas, son aval sur ce projet de 5 millions d'euros.

Ensuite, l'élaboration du projet à proprement parlé pourra commencer. « On va expliquer notre souhait, poursuit le DGS. Ce qui est important, c'est de savoir quelle est la cible, quelle est la zone de chalandise, quelles sont les attentes des gens. Ils vont prendre connaissance de l'emplacement et voir quelles sont les animations possibles. Puis un master plan sera proposé. » Il faudra aussi choisir un thème et penser à des produits dérivés.

On ne parle pas encore pour l'instant d'attractions précises, mais la ville imagine le lieu à la fois comme un parc ludique et un espace de détente, qui devra répondre aussi bien aux désirs de sensations fortes des adolescents qu'aux envies de calme des familles avec enfants en bas âge. Les animations proposées par le concepteur devront être adaptées au lieu et au climat.

L'ouverture du parc, qui sera géré par la municipalité, est programmée pour l'été 2013. Ce ne sera qu'une étape. « Le début de l'aventure », selon Grégory Leplan. Car l'aménagement du parc se fera en plusieurs tranches, sur plusieurs années. Histoire de rendre le parc à chaque fois plus attractif grâce à des nouveautés. « On est là pour faire rêver », rappelle le directeur des services.

PAR STEPHANIE LABDANT
La Voix du Nord