Entre coeur et raison

3528874803_167a307888_b

Considérer l’esprit et le corps comme deux entités distinctes a été une des bases de la philosophie occidentale depuis l’Antiquité. Il n’y a pas eu en Europe de pensée alternative jusqu’au XVIIème quand Spinoza s’est opposé aux théories de Descartes (je pense, donc je suis) en argumentant que l’esprit et le corps ne sont que deux manifestations d’une même essence humaine, et que la raison et les sentiments son inséparables. En Occident c’est quelque chose qui sonne à philosophie orientale, qui est d’ailleurs plus ancienne que Platon, mais ces idées apparaissent aussi dans d’autres cultures du monde. Ici, Descartes fut immortalisé et sa doctrine rationaliste marqua la pensée européenne pendant les siècles suivants.

Néanmoins, de récents avancements dans l’exploration du cerveau humain indiquent que la separation entre fonctions irrationnelles et rationnelles n’est pas claire du tout. Selon le Dr. Damasio (dont le premier livre est titré L’erreur de Descartes), les emotions (réponses chimiques et neuronales aux stimuli) et les sentiments (l’évaluation consciente de cettes emotions), jouent un rôle crucial dans la pensée. Il semble que les sentiments nous aident à filtrer les options et nous dirigent dans le sens adéquat pour la prise de décisions.
June_art1_2jpg

Alors le processus mental a besoin en même temps d’inputs du cerveau et du corps. Le corps fournit la matière de base pour les représentations cérébrales, et le cerveau enregistre des “marqueurs somatiques” tant pour l’amour, la haine et l’angoisse que pour la solution d’un problème scientifique où la création d’un nouvel engin. Ils se basent tous sur des événements neuronaux qui se produisent dans les mêmes regions du cerveau. Alors le coeur n’est pas un ennemi de la raison, sinon un allié fondamental. Une évaluation des émotions saine et entrainée permet un raisonnement robuste. Une jeunesse riche en interpretations d’emotions (non pas de simples stimuli) nous habilite pour mieux raisonner à l’age adulte. Ç’est pour cela que l’immédiateté des emotions et la brièveté de la communication qui accompagnent les nouvelles technologies peuvent être perçues comme des menaces au développement intellectuel des générations suivantes.

Et quel est le rapport de tout ça avec notre industrie? Les implications dans le développement d’installations de loisir sont nombreuses.

D’un point de vue artistique, cela justifie la créativité comme grande expression de la conscience humaine, un saut en avant dans notre evolution comme espèce. Un singe purement dualiste n’aurait probablement pas peint les grottes.
June_art1_3jpg

D’un point de vue formelle, cela donne un sens biologique au fait que la perception de la beauté est intimement liée à des formules mathématiques comme la proportion d’or, qui apparaît dans l’architecture, peinture, musique, et nos propres visages. Quand une chose a du sens pour la raison et pour le coeur, elle nous attire.

Et d’un point de vue du dessin, cela justifie l’harmonie de critères émotifs et rationnels dans la configuration d’expériences pour les usagers. Puisque comme humains nous prenons conscience de notre environnement de façon holistique, pas seulement à travers des cinq sens, mais aussi à travers du raisonnement.

Le coeur a ses raisons que la raison ne connaît point. (Blaise Pascal 1623-1662)