Architecture et état d’esprit

architecture-news julio2


La théorie de l'architecture du siècle dernier a été polarisée par le débat entre les différentes variantes du fonctionnalisme -selon lequel l'utilité est la fin ultime et donc la forme suit la fonction- et du symbolisme -selon lequel l'architecture est transmetteuse de messages, d’idées ou concepts et estime dès lors que la forme expressive est l’objectif prioritaire.

Le développement de ce débat a eu tendance à négliger l'importance du phénomène existentiel de l’état d’esprit, qui a été relégué au statut d'un phénomène marginal dans les mains de pseudosciences du genre feng-shui. Cependant, notre état d’esprit particulier, comme l'a signalé la philosophie de Martin Heidegger, n’est pas quelque chose de secondaire rajoutée, mais plutôt notre façon fondamentale d'être dans le monde, à partir de laquelle nous nous ouvrons à l'expérience de celui-ci.

C'est pourquoi la variable d'état d’esprit doit faire partie de la conception dès le début, parce que le fait que cette variable soit tellement insaisissable et difficile à manipuler n’empêche pas qu’une mauvaise compréhension de celle-ci puisse faire dérailler les projets. Il existe trois stratégies pour y faire face: d'abord, l'architecture peut être utilisée pour induire certains états d’esprit positifs ; d'autre part, on devrait concevoir des architectures qui se connectent en synergie avec des états d’esprit déjà existants ; et enfin, étant donnée la fragilité de l'état d’esprit positif dans nos sociétés modernes, la conception doit éviter de le gâcher ou le décevoir.

Les projets développés par Amusement Logic, en tant que spécialiste en architecture de loisirs, prennent toujours en compte, dès les stades précoces de création, l’état d’esprit des clients de nos parcs et édifices, généralement associé à une aspiration à la liberté, l'aventure, la surprise et le divertissement. Leur façon d'être dans le monde est celle d'être ouverts à l'expérience et la découverte de mondes nouveaux, et la façon dont nous concevons connecte avec celle-ci, car cette façon d'être dans le monde est aussi la nôtre.

Les critères d'évaluation de l'architecture ne peuvent plus être seulement ceux de l’utilité fonctionnelle ou le sens linguistique, et de nouveaux critères d'utilité émotionnelle ou sens vital trouvent leur chemin. Parallèlement, les outils de l’architecture ne peuvent plus se limiter à la technique et au langage constructif conventionnel. Par conséquent, Amusement Logic est en train de développer une gamme de produits et de stratégies qui, tout en restant à la pointe de la technologie, sont destinées à toutes ces nouvelles possibilités qui s'ouvrent devant nous.