Histoire de la thématisation. Première partie.

Des origines jusqu’au Luna Park de Coney Island en 1903.

historia de la tematizacion 1a

historia de la tematizacion 1b

Les parcs d'attractions ont évolué à partir de foires et d'événements célébrés par la noblesse médiévale dans ses jardins pour le divertissement de leur Cour et leurs sujets. En 1583 s'ouvre à Bakken, au Danemark, le parc désormais considéré comme le premier parc à thème de l'histoire. Il est né à partir d'une source d'eaux curatives situées dans un milieu naturel privilégié. L'afflux de personnes a entrainné l’arrivée de vendeurs et forains. Le public commence à préférer les milieux naturels et exotiques pour le plaisir des loisirs.

Au cours du XVIIème siècle l'esthétique baroque, amatrice du théâtrale et du fastueux, a imprégné les salons et les événements avec des mises en scène spectaculaires desquelles se sont beaucoup inspirés les décors des plus grands opéras du XIXe siècle, mais aussi les magnifiques décors cinématographiques depuis les tous premiers films muets jusqu'à nos jours. De tels décors ont inspiré, des décennies plus tard, les concepteurs des complexes de loisirs, mais ne peuvent pas être considérés comme des éléments thématiques dans un parc d'attractions conçu comme tel.

En mai 1843 s'inaugure celui qui est considéré comme le premier parc d'attractions au Royaume-Uni, le Blackgang Chine Amusement Park. Ce parc de loisirs a eu, et conserve encore, ce qui peut être considéré comme le premier élément thématique d'un parc d'attractions dans l'histoire: le squelette complet d'une baleine qui a été trouvé en 1842 sur une plage voisine. Cet élément thématique, qui est encore préservé, était visitable, il fonctionnait comme une attraction additionnelle et est devenu le plus célèbre élément ludique du parc.

Durant le XIXème siècle, les éléments thématiques dans les parcs d'attractions étaient occasionnels et ne faisaient pas partie d'un concept thématique global, tel que nous le connaissons de nos jours, jusqu'à l'arrivée de l'Exposition universelle de Chicago de 1893. Cet événement a eu lieu à l’intérieur d’une enceinte fermée, qui visait à mettre en scène une ville imaginaire où les visiteurs se sentaient emporteés dans un monde d'illusion, avec des attractions, des événements culturels et technologiques, exactement comme dans les parcs à thème d'aujourd'hui. Les attractions étaient séparées des enceintes à contenu culturel, réunies dans une zone appelée Midway, celle-ci étant thématisée avec des scénarios évoquent des environnements exotiques. La zone "Une rue du Caire" incluait des reproductions de bâtiments, des chameaux et des minarets.

Cette zone d’attractions de l'Exposition universelle de Chicago connut un succès auprès du public sans précédent et a inspiré l’entrepreneur local nommé Paul Boyton pour la construction à Chicago du premier parc d'attractions moderne, le Paul Boyton’s Water Chute en 1894. Boyton a construit le premier parc d'attractions à accès payant qui reposait presque exclusivement sur les manèges. Le parc n'été pas fortement thèmatisé, mais il ouvrit la voie à l'imagination des autres entrepreneurs pour joindre à la notion d'attraction mécanique à celle de thématisation somptueuse et exotique, qui avait si bien réussi à l'Exposition universelle de Chicago. Cette union aura lieu peu d'années après, en 1903, au Luna Park de Coney Island, une évolution du Sea Lion Park, à Coney Island également, fondé par Boyton en 1895. Au Luna Park de Coney Island, sûrement le premier parc à thème de l'histoire, nous trouvons pour la première fois des rochers artificiels avec des bâtiments et décors fortement thématisés. Nous pourrions affirmer que la photo du Luna Park ci-dessous montre l'un des premiers exemples de rocher artificiel utilisé comme un élément thématique dans un parc d'attractions. .
historia de la tematizacion 1c